Photos du mois de Novembre 2016

mardi 11 octobre 2016 par WOLF Didier (Bénévole)

Raisin d’Amérique (Phytolacca americana) : Fait partie des plantes exotiques envahissantes, classée comme peste végétale par l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature). Originaire d’Amérique du Nord, introduite en Europe au 17 ème puis en France, cette Phytolaccacée est alors cultivée comme plante décorative, pour ses propriétés pharmaceutiques et tinctoriales (teintures, encres, laques) et aussi pour ses baies capables de colorer le vin, avant d’être interdite (mauvais goût, effet purgatif) avec ordre de destruction. Actuellement échappée des cultures, la Phytolaque s’est naturalisée au point d’être considérée comme invasive en Gironde et dans les Landes, en Midi-Pyrénées, en Corse… En expansion vers le Nord, sa présence devient préoccupante dans certains massifs forestiers, en Île-de-France ou Franche-Comté. Ailleurs, l’espèce se comporte comme une "rudérale des décombres", appréciant les sols perturbés, souvent riches en éléments nutritifs comme les décharges, les terrains vagues, les lisières forestières - ici côté route en bordure de cours d’eau. Ses graines sont surtout disséminées par les oiseaux amateurs de baies charnues (pigeons, tourterelles, étourneaux, merles, grives,…) mais l’ensemble de la plante -fruit, feuille, tige, racine- est toxique pour l’homme (surtout les baies pour les enfants), toxique pour les mammifères (cervidés, bovins, chiens), toxique aussi pour les mollusques, les vers de terre… et l’espèce peut être envahissante au point de concurrencer la flore indigène ! Une jolie plante à ne pas mettre en son jardin. Réjane PAQUEREAU.

Parnassie des marais (Parnassia palustris) : Appartient à la famille des Célastracées ; ses feuilles en cœur à long pétiole forment une rosette basale ; sa tige porte une feuille embrassante et une seule fleur dont les pétales sont fortement veinés. Sa floraison s’étale de juillet à septembre, voire octobre. Cette espèce affectionne les bas-marais, les bords de ruisseaux, les prairies humides et les tourbières de montagne. En France, elle est surtout présente en montagne (Vosges, Jura, Alpes, Massif Central et Pyrénées). En plaine, cette belle espèce est beaucoup plus rare et en raréfaction dans la plupart des départements où elle est encore présente. En Charente, la Parnassie des marais est rare et ses seules stations, ainsi que son habitat, mériteraient protection. Albert & Monique BRUN. Rouzède 15 10 2016

Méconème fragile (Meconema meridionale) : Espèce arboricole discrète, cette sauterelle aux longues antennes, de couleur vert pâle brillant, se reconnaît à ses "élytres très courts, jointifs mais ne se recouvrant pas", ce qui le distingue des juvéniles de Meconema thalassinum. Faute de pouvoir striduler, les mâles méconèmes se signalent aux femelles en tambourinant en courtes rafales avec les pattes postérieures sur une feuille ou une brindille. La femelle pond ses œufs la nuit dans les anfractuosités des écorces. Elle se reconnaît à son oviscapte (organe de ponte) en forme de sabre alors que le mâle possède deux apppendices appelés cerques au bout de l’abdomen. Avec l’arrivée des 1 ers froids, l’insecte a tendance à se réfugier sur les murs bien exposés, sur les véhicules en stationnement ou même dans les maisons, attiré par les lumières vives. Chaleur des carrosseries, phares allumés, voilà notre adepte de l’auto-stop en expansion vers le Nord et l’Ouest de l’Europe, notamment en milieu urbain, dans les parcs et jardins, profitant d’un microclimat favorable à son caractère méridional. Réjane PAQUEREAU.

Conocéphale gracieux (Ruspolia nitidula) : Sauterelle répandue dans le sud de l’Europe. En France elle semble en forte extension vers le nord. Mesure de 20 à 29 mm, de coloration habituellement vert clair, peut être brunâtre. La base des mandibules est tachée de jaune. Les antennes sont un peu plus longues que le corps. L’oviscapte de la femelle est droit, presque aussi long que le corps, son extrémité atteint l’extrémité des ailes. Peu exigeante, on peut la trouver dans des prairies humides, des lieux incultes, des prairies sèches à hautes herbes, l’adulte est visible de juillet à octobre. A tendance à se tenir plus ou moins verticalement sur les tiges ou les feuilles. Est strictement nocturne, omnivore, se nourrit de petits animaux et de végétaux. Source : Wikipédia. Didier WOLF

Decticelle carroyée (Tessellana tessellata tessellata) : Sauterelle de la famille des Tettigoniidés. Présente partout en France métropolitaine excepté quelques départements du nord et de l’est. Le corps mesurant de 14 à 16 mm, figure parmi les plus petites decticelles. De couleur brunâtre, les élytres montrent une bande médiane brun foncé hachée de fines lignes obliques blanches. L’oviscapte recourbé de la femelle, de couleur brun foncé, court, atteint environ 5 mm. Très thermophile, affectionne les endroits secs, à végétation clairsemée, notamment les terres incultes exposées au soleil. Les adultes sont visibles de juillet à septembre. Source : Wikipédia. Didier WOLF

Phasme gaulois (Clonopsis gallica) : Cet insecte curieux appartient à l’ordre des Phasmoptères et à la famille des Bacillidés. Le mot phasme en grec phasma signifie apparition ou fantôme. Il est appelé aussi bâton du diable ou insecte bâton en raison de son extraordinaire faculté à se dissimuler dans son environnement naturel. Il existe trois espèces de phasme en France, (deux espèces vivent strictement dans le sud) mais environ 3000 espèces au niveau mondial ont été décrites. Ces insectes sont totalement inoffensifs, leur moyen de défense étant uniquement le camouflage, un art dans lequel ils excellent. Ils pratiquent le mimétisme de forme (mimétisme par homotypie), et de couleur (mimétisme par homochromie). Les phasmes français sont uniquement femelles ; celles-ci pondent des œufs sans fécondation. Ce type de reproduction s’appelle la parthénogénèse thélytoque. Il arrive parfois que des gynandromorphes, des "faux-mâles" naissent, mais il sont stériles. Leurs plantes nourricières sont les ronces, les rosiers, les prunelliers et le lierre. Les phasmes sont exclusivement phytophages. Source : http://philippe.lelong.pagesperso-o…. Albert & Monique BRUN. 28 10 2016 Brie

Cicadelle verte (Cicadella viridis) : Hémiptère de la famille des Cicadellidés, espèce commune en Europe qui vit sur les plantes herbacées des milieux humides, les arbustes. Elle se nourrit de la sève de végétaux grâce à son rostre (pièce buccale modifiée pour percer et aspirer. Elle mesure de 7 à 9 mm de long, les hémiélytres de la femelle sont généralement verts mais ceux du mâle sont de couleurs variables. Les adultes sont visibles de juillet à octobre. Elle peut créer des dommages en pondant ses œufs dans les jeunes rameaux. Source : Wikipédia. Cédric & Stéphanie FERRAN.

Faucheux (Phalangium opilio) : Opilione de la famille des Phalangiidés vivant dans les régions tempérées du monde entier. Il vit dans la mousse et la végétation basse, dans les bois, champs, parcs et jardins. Il ne tisse pas de toile et se nourrit de pucerons, chenilles, larves et petites limaces. Les jeunes faucheux deviennent adultes à la fin de l’été. En Europe, il y a une génération par an et il hiverne sous forme d’œuf. Lorsqu’il est menacé, il peut abandonner une patte pour faire diversion. Source : http://toutunmondedansmonjardin.per…. Cédric & Stéphanie FERRAN.

Micrommate de Ligurie (Micrommata ligurina) : Araignée aranéomorphe de la famille des Sparassidés, sa couleur fait penser à l’Hériée velue mais son abdomen ovale et l’absence de longs poils blancs permettent de les distinguer rapidement. Son signe particulier, les tarses et métatarses sont rembrunis comme si l’araignée portait des chaussettes. Ce qui la différencie de la Micrommate vert dont les tarses et métatarses sont entièrement verts. Elle se nourrit d’insecte qu’elle capture en le poursuivant. Elle est très active et chasse au sol au milieu des herbes. Source : http://animateur-nature.com/Fiches-…. Cédric & Stéphanie FERRAN.

Petit Nacré (Issoria lathonia) : Papillon de 4,2 cm d’envergure, de la famille des Nymphalidés. Pour sa taille, c’est un des papillons les plus rapides de nos contrées. Son vol énergique en fait un migrateur occasionnel que l’on peut rencontrer presque partout en Europe continentale. Fabrice CADILLON.

Machaon (Papilio machaon) : Lépidoptère de la famille des Papilionidés dont la chenille a une activité diurne ; est visible de mai à juillet puis d’août à octobre. Quand on l’inquiète, elle fait saillir son osmeterium orangé (glande odorante qui éloigne les prédateurs). La chrysalide est entourée d’une ceinture de soie. Selon les saisons, le stade nymphal dure trois semaines ou tout l’hiver. Les imagos qui hivernent, peuvent s’observer de mars à septembre. Source Wikipédia. Didier WOLF

Geai des chênes (Garrulus glandarius) : Depuis quelques années, ce gardien des forêts étend son domaine vers des boisements de plus en plus petits et il est désormais même possible de l’observer dans de grands jardins bien arborés. La période de la chute des glands est un moment privilégié pour l’observer puisqu’il est alors très actif. On le voit ainsi transporter des glands et des faines dont il est friand et les enfouir sous la mousse et les feuilles mortes. Mais, bien souvent, il oublie l’endroit de leur cachette ou il est incapable de les retrouver sous la neige. Il contribue ainsi à la dissémination des chênes car beaucoup de glands ne sont pas mangés et germent. Source : Wikipedia. Fabrice CADILLON.

Pic vert (Picus viridis) : Après la période de reproduction, certains individus quittent plus volontiers les bois pour venir chercher des insectes à manger sur des vieux murs ou bien sur des poteaux en ciments. De tous les pics présents en Charente, c’est -avec le Pic cendré son proche cousin- celui qui a le bec le moins dur. Il cherche donc sa nourriture au sol ou bien sur l’écorce des arbres mais n’est pas capable de trouer le bois pour y chercher des insectes xylophages. Fabrice CADILLON.

Pipit farlouse (Anthus pratensis) : Parfois appelé pipit des prés ou bèguinète en wallon, a le dessus du plumage sombre ; sa gorge et sa poitrine sont tachetées, le dessous est jaunâtre. Absence de sourcil prononcé par rapport aux autres pipits. Les pattes sont brunâtres chez l’adulte et roses chez les jeunes, il est à noter que sa griffe postérieure est plus longue que le doigt lui-même. Cet oiseau ressemble au Pipit des arbres, mais sa couleur tire davantage sur le vert. Fréquente les zones marécageuses, les prés humides et les marais, jusqu’à plus de 1 000 m d’altitude. C’est un oiseau qui aime les milieux frais, humides et dégagés. On peut néanmoins le voir dans les terrains cultivés, les friches, les talus herbeux et le long des côtes maritimes. Se nourrit d’insectes, larves, araignées, petits mollusques, de graminées et autres plantes. Est un oiseau migrateur. Source : http://www.oiseaux.net/ Didier WOLF

Bergeronnette de Yarell (Motacilla alba yarellii) : Plusieurs races sont apparues sur l’immense territoire de l’Europe et de l’Asie, qui se différencient principalement par l’importance et l’agencement du gris et du noir dans leur coloration. La Bergeronnette de Yarrell, Bergeronnette grise notamment, qui vit surtout en Grande-Bretagne et le long des côtes de la Mer du Nord, se caractérise par son dos noir et par son vol en longues lignes ondoyantes. Elle peut se rencontrer dans l’ouest de la France. Est insectivore et use de trois méthodes pour s’alimenter. Elle picore les insectes au sol et peut arpenter la végétation flottante pour en glaner à la surface de l’eau. A d’autres moments, elle fond sur ses proies qu’elle prend à terre ou à faible hauteur. Elle peut enfin capturer des insectes en plein vol et sait même en saisir à la surface de l’eau en pratiquant le vol stationnaire. Source : http://www.oiseaux.net/ Didier WOLF

Oedicnème criard (Burhinus oedicnemus) : Limicole est identifiable par sa poitrine couleur crème et striée de brun-noir. Les ailes ont une teinte brun-noir et brun avec deux barres claires visibles en vol. Quand l’oiseau est posé, on n’aperçoit qu’une bande claire encadrée de noir. A de longues pattes jaunes et une grosse tête ronde avec de grands yeux à iris jaune. Le bec est robuste, jaune à la base, noir à son extrémité. Oiseau des milieux chauds et secs. En France, habite les terrains calcaires caillouteux ensoleillés occupés par des landes ou des prairies sèches, des cultures basses ou des friches. Se rencontre aussi sur d’anciennes gravières ou sablières, mais a presque disparu des zones de dunes littorales. Passe l’essentiel de la journée tapi au sol. Ce comportement et l’habitude de se figer en cas de danger le rendent difficile à repérer. A mi-août, après la nidification, se rassemble en bandes sur des sites pré-migratoires. Jusqu’à 200 ou 250 individus ont ainsi parfois été notés, mais les bandes sont d’ordinaire bien plus modestes. Ces œdicnèmes restent parfois assez longtemps sur place et ne partent pour leurs quartiers d’hivernage qu’en Octobre. Source : http://www.oiseaux.net/ Didier WOLF

Elanion blanc (Elanus caeruleus) : "Depuis 1990 l’augmentation exponentielle des effectifs reproducteurs de l’Elanion blanc dans le Sud-Ouest permet de dénombrer environ 100-120 couples (Landes et Pyrénées-Atlantiques). En dehors de l’Aquitaine, l’extension progressive de l’espèce sur le territoire national se poursuit, principalement vers le Sud-Est, alors que l’extension vers le Nord faiblit", selon la revue Ornithos N°118. Pour notre plus grand plaisir nous observons un adulte et un juvénile de 1 ère année en Charente depuis le début septembre. Didier WOLF

Mésange charbonnière (Parus major) : Si pendant l’été elle glane des invertébrés sur les feuillages et dans les arbres, à l’automne elle apprécie le tournesol sur pied. L’hiver arrive, saison durant laquelle il est conseillé de nourrir les oiseaux dans son jardin ou son balcon. Danièle RAINAUD

Chardonneret élégant (Carduelis carduelis) : Hôte assidu des mangeoires en hiver, il est bien présent lors des passages de fringilles en automne. Lors du suivi du flux migratoire, un individu marqué en juin sur Oléron a été repris au nord du Maroc en octobre. Danièle RAINAUD


Portfolio

Raisin d'Amérique, 10_10_2016, La Couronne, Prés de la Clie Réjane (...) Raisin d'Amérique, 10_10_2016, La Couronne, Prés de la Clie, Réjane (...) Raisin d'Amérique, 10_10_2016, La Couronne, Prés de la Clie, Réjane (...) Raisin d'Amérique, 10_10_2016, La Couronne, Prés de la Clie, Réjane (...) Parnassie des marais, 15_10_2016, Rouzède, Albert & Monique (...) Parnassie des marais, 15_10_2016, Rouzède, Albert & Monique (...) Méconème fragile femelle, 28_10_2016, Rouillac Champ du noyer, Réjane (...) Méconème fragile mâle, 05_08_2016, Gensac-la-pallue Soubérac, Réjane (...) Conocéphale gracieux, 04_10_2016, Anais Puyfrançais, Didier WOLF Decticelle carroyée, 04_10_2016, Jauldes Chez Renard, Didier (...) Phasme gaulois, 28_10_2016, Brie, Albert & Monique BRUN Phasme gaulois, 28_10_2016, Brie, Albert & Monique BRUN Cicadelle verte, 04_10_2016, Prairie de Coursac, Cédric & Stéphanie (...) Faucheux, 04_10_2016, Prairie de Coursac, Cédric & Stéphanie (...) Micrommate de Ligurie, 04_10_2016, Prairie de Coursac, Cédric & (...) Petit Nacré, Fabrice CADILLON Machaon chenille, 01_10_2016, Massignac Le Cruzeau, Didier WOLF Geai des chênes, Fabrice CADILLON Pic vert, Fabrice CADILLON Pipit spioncelle, 12_10_2016, Mons, Didier WOLF Bergeronnette grise yarell, 12_10_2016, Mons, Didier WOLF Bergeronnette grise yarell, 12_10_2016, Mons, Didier WOLF Oedicnème criard, 15_10_2016, Saint-Cybardeau, Didier WOLF Oedicnème criard, 14_06_2011, Espagne Belchite, Didier WOLF Elanion blanc, 15_10_2016, Cherves-Richemont Bas parc, Didier (...) Elanion blanc, 15_10_2016, Cherves-Richemont Bas parc, Didier (...) Elanion blanc, 15_10_2016, Cherves-Richemont Bas parc, Didier (...) Elanion blanc, 15_10_2016, Cherves-Richemont Bas parc, Didier (...) Elanion blanc, 15_10_2016, Cherves-Richemont Bas parc, Didier (...) Mésange charbonnière, 03_11_2016, Danièle RAINAUD Chardonneret élégant, 03_11_2016, Danièle RAINAUD
Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | Espace privé | visites : 845558

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Photos du mois   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.29 + AHUNTSIC

Creative Commons License