Photos du mois de Février 2017

jeudi 1er décembre 2016 par WOLF Didier (Bénévole)

Bardane (Arctium sp.) : Est une plante herbacée aisément identifiable à ses "boules crochues" qui collent aux vêtements et persistent en l’état en hiver. De la famille des Astéracées, ses fleurs sont disposées en grappe à l’extrémité des rameaux. En réalité, ce qui paraît être une fleur unique est connstitué d’un amas de fleurs tubulées regroupées sur un plateau, le tout enserré dans une collerette de bractées à pointe recourbée en crochet. C’est l’involucre, véritable "teigne" qui adhère spontanément aux vêtements, aux toisons des animaux et qui assure en partie la dissémination de l’espèce (zoochorie). Une spécificité à l’origine de l’invention du Velcro (="scratch"), commercialisé à la fin des années 1950. La plante, bisannuelle, est originaire des régions tempérées de l’Ancien Monde. Elle est typique des terrains en friche proches des habitations, riches en azote. Grande Bardane ou Bardane à petites têtes, il existe plusieurs espèces génétiquement proches et qui s’hybrident facilement. Si elle n’est plus consommée en tant que plante potagère (sauf au Japon), La Grande Bardane notamment (Arctium lappa) est connue depuis l’Antiquité pour ses propriétés médicinales (anti-infectieuse, antiseptique, dépurative, diurétique, laxative…) et pour ses bienfaits contre certaines maladies de la peau et du cuir chevelu, ce qui lui aurait valu, entres autres, le surnom d’"Herbe aux teigneux". diverses sources. Réjane PAQUEREAU.

Tussilage (Tussilago farfara) : Est une plante vivace rhizomateuse appartenant à la famille des Astéracées. Appelée aussi Tussilage Pas-d’âne ou Chasse-toux, cette plante croît le plus souvent dans des milieux frais à humides sur sols argilo-sableux, tels les rives d’étangs, les gravières, mais aussi dans des friches ou sur des talus. Ses tiges engainées d’écailles aux poils cotonneux, poussent en groupe serré et portent chacune un unique capitule jaune vif. Ses fleurs apparaissent avant les feuilles dès février. Ces dernières sont toutes radicales, pétiolées, suborbiculaires et dentées. Cette plante médicinale aux nombreux noms vernaculaires (Pas de baudet, Taconnet, Plisson, Chou de vigne), est reconnue pour ses propriétés émollientes, astringentes et adoucissantes. Photos fleurs- feuilles et fruits. Albert & Monique BRUN.

Mésange bleue (Cyanistes cæruleus)  : Passereau de la famille des Paridés, cette mésange est présente toute l’année en Poitou-Charentes mais les populations locales sont rejointes en hiver par des oiseaux du nord-est de l’Europe, qui fuient les pénuries alimentaires. Du fait de sa petite taille, elle excelle à se suspendre de manière acrobatique aux brindilles les plus fines pour les explorer. Elle se nourrit d’insectes et de leurs œufs et larves, araignées mais aussi de graines, surtout en hiver où elle fréquente assidument les mangeoires. Cette espèce est dite cavernicole car elle construit son nid dans une anfractuosité, généralement dans un arbre creux. Mais elle s’installe aussi volontiers dans des nichoirs ou des endroits plus surprenants comme une boîte aux lettres, un parpaing creux voire un vieux pot d’échappement abandonné sur un tas de ferraille. Sources : « Le guide des oiseaux de France » et « Les oiseaux du Poitou-Charentes ». Cédric et Stéphanie FERRAN.

L’attractivité de la mangeoire : Comme chaque année la mangeoire est approvisionnée en graine de tournesol et de boules de graisse pour permettre à la gente ailée de supporter les rigueur de l’hiver. S’y succèdent nos mésanges favorites, Mésange charbonnière (Parus major) la dominante et Mésange bleue (Cyanistes cæruleus), le Chardonneret élégant (Carduelis carduelis) rare cette année, le Verdier d’Europe (Chloris chloris) le plus bagarreur, le timide Rougegorge familier (Erithacus rubecula) et au sol le Moineau domestique (Passer domesticus) en groupe, l’Accenteur mouchet (Prunella modularis) furtif, le Pinson des arbres (Fringilla coelebs) et la Tourterelle turque (Streptopelia decaocto) qui envahit le jardin depuis plusieurs années. Didier WOLF.

Rouge-gorge familier (Erithacus rubecula) : Appelé communément "l’ami du jardinier" est l’un des oiseaux les plus familiers et également l’un des plus territorial. Photo prise au pont de Magnac au moment des gelées. Danièle RAINAUD.

Rougequeue noir (Phoenicurus ochruros) : Petit passereau partiellement migrateur très répandu, de la famille des Muscicapidés appelé également rossignol des murailles ou queue rousse. Originaire des zones de montagne où la roche et les éboulis lui procurent des endroits de nidification favorables, a étendu son aire de nidification en adoptant des milieux lui rappelant ceux d’origine. Chante depuis un haut perchoir, au-dessus du bruit de la ville et tôt le matin. Il est souvent perché à des endroits exposés, debout bien droit et agitant sa queue de façon saccadée. Il court et sautille sur le sol, mais peut attraper des insectes volants. Dans les arbres, il préfère les branches basses. C’est un oiseau terrestre. Se nourrit principalement d’insectes et de leurs larves. Source :http://www.oiseaux.net/ Didier WOLF.

Merle noir (Turdus merula) : Les merles cherchent leur nourriture au sol de préférence. L’hiver, il trouve escargots, vers et larves d’insectes sous les arbres d’ou l’importance de laisser des feuilles mortes à leur intention. Le Merle noir peut commencer à construire son nid dès février. Cet oiseau est l’un des premiers chanteurs du petit matin. Danièle RAINAUD.

Aigrette garzette (Egretta garzetta) et Grande Aigrette (Ardea alba) continuent à nous enchanter sur la Touvre où elle hivernent en nombre, jusqu’à 40 individus pour l’Aigrette garzette et 3 individus pour la Grande aigrette, avec la visite surprise, lors du gel, de 2 Hérons gardeboeufs. Les Grands Cormoran (Phalacrocorax carbo), bien que dérangés par par les tirs des chasseurs, sont toujours des visiteurs assidus. A partir du 1er février tout ce beau monde retrouve la tranquillité, La chasse est fermée. Didier WOLF.

Grand Cormoran (Phalacrocorax carbo) : Est un oiseau d’eau avec des pattes entièrement palmées. Bon plongeur, il peut atteindre 10 mètres de profondeur. Sorti de l’eau, perché ou au sol, il passe parfois des heures à se secher en position dite "d’étendard". Danièle RAINAUD.

Héron gardebœufs (Bubulcus Ibis) : Echassier de la famille des Ardéidés, affectionne les prairies pâturées par les bovins ou les chevaux où il se déplace en groupes entre les pattes des animaux, se posant même parfois dessus, capturant les insectes dérangés par le bétail. Il se nourrit d’insectes, de grenouilles et de petits rongeurs. Il est d’apparition récente en tant que nicheur en Poitou-Charentes où il est maintenant bien installé. La région abrite près de 5% de la population nationale nicheuse. Sources : « Le guide des oiseaux de France » et « Les oiseaux du Poitou-Charentes ». Cédric et Stéphanie FERRAN.

Grive mauvis (Turdus iliacus) : Dissimulée dans le feuillage persistant, partagée entre l’inquiétude de me voir si près de son garde-marger et l’envie irrépressible d’en finir avec ces "boules rouges" si appétissantes ! Non comestibles pour nous mais très recherchées des oiseaux en hiver. Elles étaient là une petite dizaine, entre vignes et buissons, à rendre visite aux deux ou trois Cotonéasters sp. plantés en bordure de terre-plein. D’autres, "sourcil clair" et démarche furtive, prospectaient sous les rangs de vigne à la recherche de nourriture. "La vraie patrie de la Grive mauvis, c’est le Nord de l’Europe" (oiseau.net) où elle se reproduit. Pendant la période hivernale, on la retrouve dans nos régions, en petites troupes, mélangée à d’autres grives, merles, étourneaux. D’omnivore, son régime devient surtout végétarien, contribuant ainsi à la dispersion de nombre de plantes sauvages. Réjane PAQUEREAU.

Faucon crécerelle (Falco tinnunculus) : Avec les matins givrés les rapaces sont en mode affût économie d’énergie et de ce fait moins prompts à s’envoler à l’approche d’un quidam. Occasion rêvée de pouvoir les photographier à bonne distance sans qu’ils disparaissent d’un coup d’aile. Didier WOLF.

Faucon émerillon (Falco columbarius) : Falconidé aussi appelé Faucon Merlin est un petit rapace diurne compact et actif des milieux ouverts. Il traque ses proies en volant à faible hauteur. Le mâle se reconnaît à ses fines moustaches peu marquées, à ses parties supérieures gris-bleu, un peu comme le mâle d’épervier d’Europe et à sa poitrine et son ventre roux. Sa silhouette en vol est typique, petite et compacte avec des ailes courtes extrêmement pointues, ce qui permet de le distinguer de l’épervier aux ailes toujours plus ou moins arrondies. Fréquente les zones ouvertes où abondent les petits oiseaux, ses proies préférées. Par exemple les vastes plaines cultivées, les labours ou les bords de mer. Est un migrateur partiel. Début octobre, les oiseaux de Scandinavie et de l’ouest de la Russie se déplacent vers l’Europe Occidentale et jusqu’au nord du Sahara. Les espèces des îles britanniques et d’Islande sont sédentaires. Le faucon émerillon utilise une technique de chasse favorite : il se perche souvent à l’affût sur une pierre ou un pieu de clôture puis il s’élance en rase-mottes dans un vol irrégulier et nerveux qui lui fait bénéficier pratiquement à tous les coups de l’effet de surprise. (Photos recadrées). Source :http://www.oiseaux.net/ Didier WOLF.

Pigeon colombin (Columba oenas) : Est le plus petit Colombidé en Europe. Son plumage est à dominante bleutée et gris violet, avec un éclat métallique typique sur le cou. Les pattes sont rouge-corail vif et soutenu. Est typique des fermes très arborées de plaines et de lisières de bois, surtout quand il peut nicher dans les gros trous de vieux arbres. Picore surtout des graines, des feuilles, des tiges et des bourgeons sur le sol, en marchant lentement ou à l’arrêt. Il préfère les terrains plus ou moins dénudés. Source :http://www.oiseaux.net/ Didier WOLF.

Vanneau huppé (Vanellus vanellus) : Limicole vivant souvent en bandes, commun en Europe et dans toute la zone paléarctique. Ce Charadriidé fréquente les champs, les prairies, les prés-salés et côtiers, et se rassemble en hiver en énormes groupes sur des zones ouvertes, en particulier sur les terres arables et les marais côtiers. On le trouve dans une grande variété de terres ouvertes au sol nu et à l’herbe rase. Se nourrit essentiellement de coléoptères, de mouches et autres insectes, mais aussi d’araignées, de lombrics, de mille-pattes et d’autres invertébrés. Peut également consommer des graines de pins et aussi des graines de diverses herbacées. Source :http://www.oiseaux.net/ Didier WOLF.

Pluvier doré (Pluvialis apricaria) : Limicole de taille moyenne (28 cm de longueur) de la famille des Charadriidés. Sa migration en boucle lui fait parcourir plus de 20 000 kilomètres par an pour bénéficier successivement des étés boréal et austral. Aime les terrains ouverts, à la végétation basse, à l’herbe rase. Fréquente les terrains plats, puisqu’il se déplace en marchant. Affectionne les paysages parsemés de marécages, les landes et les toundras. En hiver, vit dans les prairies, les cultures de céréales et autres terrains cultivés parmi les groupes de vanneau huppé. Chasse ses proies à vue et à l’ouïe. Consomme surtout des invertébrés mais également des végétaux. (Photos recadrées). Didier WOLF.

Foulque macroule (Fulica atra) : Plus grande que la Gallinule poule-d’eau, est un oiseau de forme arrondie, au plumage entièrement noir, rehaussé par un bec et un écusson frontal blanc pur. Elle a un corps de canard avec un bec pointu, des yeux ronds et rouges, des rémiges secondaires bordées de blanc et des pattes verdâtres. Fréquente les étangs, les lacs et les baies peu profondes, à végétation dense, mais aussi les pièces d’eau ouvertes. Plonge très souvent à la recherche de nourriture. Nage lentement en hochant la tête. Elle défend son territoire énergiquement en se précipitant contre les intrus. Plonge avec un petit saut et ressort rapidement (flotte comme un bouchon). Est omnivore. Son régime alimentaire est essentiellement végétarien. Source :http://www.oiseaux.net/ Didier WOLF.

Pipit spioncelle (Anthus spinoletta) : La traduction étymologique du nom scientifique est hoche-queue (Anthus). Parmi les plus grands de sa famille, il a un aspect général plutôt grisâtre. Ses pattes sont beaucoup plus sombres que celles des autres pipits. En livrée hivernale et internuptiale, la poitrine est davantage striée qu’en période de reproduction. Fréquente les pelouses alpines au dessus des arbres à une altitude comprise entre 900 et 2 500 mètres. Il regagne en hiver le bord des lacs, marais et cours d’eau. Assez farouche, s’envole rapidement pour parcourir une assez longue distance avant de se poser. Se nourrit essentiellement d’invertébrés et de graines. Source :http://www.oiseaux.net/ Didier WOLF.


Portfolio

Bardane sp., 24_01_2017, Saint-Saturnin, Réjane PAQUREAU Tussilage, 30_01_2017, Combiers, Albert & Monique BRUN Tussilage, 30_01_2017, Combiers, Albert & Monique BRUN Tussilage, 30_01_2017, Combiers, Albert & Monique BRUN Tussilage, 30_01_2017, Combiers, Albert & Monique BRUN Mésange bleue, 24_01_2017, Cédric & Stéphanie FERRAN Mésange bleue, 24_01_2017, Cédric & Stéphanie FERRAN Mésange bleue, 24_01_2017, Cédric & Stéphanie FERRAN Mésange charbonnière, 18_01_2017, Anais Puyfrançais, Didier WOLF_18 Mésange bleue, 16_01_2017, Anais Puyfrançais, Didier WOLF Chardonneret élégant, 16_01_2017, Anais Puyfrançais, Didier WOLF Verdier d'Europe, 18_01_2017, Anais Puyfrançais, Didier WOLF Rougegorge familier, 17_01_2017, Anais Puyfrançais, Didier WOLF Moineau domestique mâle, 18_01_2017, Anais Puyfrançais, Didier (...) Moineau domestique femelle, 18_01_2017, Anais Puyfrançais, Didier (...) Accenteur mouchet, 24_01_2017, Magnac sur Touvre, Didier WOLF Pinson des arbres, 17_01_2017, Anais Puyfrançais, Didier WOLF Tourterelle turque, 18_01_2017, Anais Puyfrançais, Didier WOLF Rougegorge familier, 06_01_2017, Magnac sur Touvre, Danièle RAINAUD Rougequeue noir, 03_01_2017, Magnac sur Touvre, Didier WOLF Rougequeue noir, 03_01_2017, Magnac sur Touvre, Didier WOLF Merle noir mâle, 29_12_2016, Magnac sur Touvre, Danièle RAINAUD Aigrette garzette, 23_01_2017, Magnac sur Touvre, Danièle RAINAUD Aigrette garzette, 19_01_2017, Magnac sur Touvre, Didier WOLF Aigrette garzette, 19_01_2017, Magnac sur Touvre, Didier WOLF Aigrette garzette, 19_01_2017, Magnac sur Touvre, Didier WOLF Grand cormoran, 26_01_2017, Magnac sur Touvre, Didier WOLF Grand cormoran, 26_01_2017, Magnac sur Touvre, Didier WOLF Grand cormoran, 26_01_2017, Magnac sur Touvre, Didier WOLF Grande aigrette, 02_01_2017, Magnac sur Touvre, Didier WOLF Grande aigrette, 03_01_2017, Magnac sur Touvre, Didier WOLF Grande aigrette, 03_01_2017, Magnac sur Touvre, Didier WOLF Grand cormoran, 26_01_2017, Magnac sur Touvre, Danièle RAINAUD Héron gardeboeufs, 19_01_2017, Magnac sur Touvre, Cédric & Stéphanie (...) Héron gardeboeufs, 19_01_2017, Magnac sur Touvre, Cédric & Stéphanie (...) Héron gardeboeufs, 19_01_2017, Magnac sur Touvre, Didier WOLF Héron gardeboeufs, 19_01_2017, Magnac sur Touvre, Didier WOLF Héron gardeboeufs, 19_01_2017, Magnac sur Touvre, Didier WOLF Héron gardeboeufs, 19_01_2017, Magnac sur Touvre, Didier WOLF Héron gardeboeufs, 19_01_2017, Magnac sur Touvre, Didier WOLF Héron gardeboeufs, 19_01_2017, Magnac sur Touvre, Didier WOLF Grive mauvis, 23_01_2017, Hiersac, Réjane PAQUEREAU Faucon crécerelle, 01_01_2017, Champniers, Didier WOLF Faucon crécerelle, 04_01_2017, Champniers, Didier WOLF Faucon crécerelle, 13_01_2017, Anais Puyfrançais, Didier WOLF Faucon crécerelle, 31_01_2017, Anais Puyfrançais, Didier WOLF Faucon crécerelle, 31_01_2017, Anais Puyfrançais, Didier WOLF Faucon émerillon, 31_01_2017, Coulgens, Didier WOLF Pigeon colombin, 28_01_2017, Saint-Mary, Didier WOLF Vanneau huppé, 28_01_2017, Les Pins, Didier WOLF Vanneau huppé, 24_01_2017, Bouffanais, Didier WOLF Pluvier doré, 24_01_2017, Jauldes, Didier WOLF Pluvier doré, 24_01_2017, Jauldes, Didier WOLF Foulque macroule, 19_01_2017, Magnac sur Touvre, Didier WOLF Foulque macroule, 02_01_2017, Magnac sur Touvre, Didier WOLF Foulque macroule, 14_01_2017, Ruelle sur Touvre, Didier WOLF Foulque macroule, 05_01_2017, Magnac sur Touvre, Didier WOLF Pipit spioncelle, 24_01_2017, Magnac sur Touvre, Didier WOLF
Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | Espace privé | visites : 828331

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Photos du mois   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.29 + AHUNTSIC

Creative Commons License