Irrigation, jusqu’à la dernière goutte !

jeudi 29 septembre 2016 par charentenature

La gestion de l’eau pour l’irrigation en Charente se fait de 2 manières :
-  Par l’autorisation d’un volume limité pour la saison d’irrigation,
-  Par l’établissement de seuils (débits ou hauteur de nappe) à partir desquels l’irrigation est interdite.

C’est bien ce second mode de gestion qui est déterminant pour le milieu naturel car un « seuil de coupure » judicieusement calculé doit prévenir les assèchements. Ce seuil est fixé annuellement pour chaque bassin dans un arrêté signé par le Préfet, arrêté qui est censé préserver les rivières et a fortiori d’éviter les assèchements, il fait référence au Code de l’Environnement qui donne la priorité aux milieux et à l’eau potable.

Mais pourquoi donc l’irrigation reste parfois autorisée sur des bassins partiellement asséchés ? Cette question nous est posée chaque année, 2016 est encore pire ! C’est bien ce qui nous a fait réagir le 16 août en organisant en partenariat avec la fédération de pêche une conférence de presse sur le bassin de l’Aume-Couture : cela faisait plus d’un mois que des rivières étaient asséchées et ce bassin n’était frappé d’aucune restriction, il n’a même jamais été en interdiction de la saison. Le seuil de coupure au piézomètre d’Aigre utilisé comme référence est fixé à – 2,40 m et le minimum atteint en 2016 est – 2,10 m. Voilà donc l’incompréhensible gestion de l’eau, l’incompatibilité entre l’objet de l’arrêté, la préservation des rivières, et la valeur des seuils. Le piézomètre d’Aigre ne sert à rien. Dans une moindre mesure nous observons aussi cette incompatibilité sur d’autres bassins comme la Nouère, l’Argence, l’Antenne-Soloire, le Bief et l’Auge…

Mais alors, qui pilote la gestion de l’eau ?

Les irrigants ont répondu à cette question au cours de la cellule de prévention réunie par la Direction départementale des Territoires (DDT) le 7 septembre : « nous avons bloqué les seuils… »

Nous vous invitons à consulter notre dossier de presse sur notre site, aussi notre communiqué du 5 septembre dans lequel nous demandons au Préfet une révision sérieuse et objective des seuils de coupure.

Le Préfet nous a reçu le 15 septembre, il nous a promis la transparence…

Rendez-vous prochainement pour la gestion de l’eau en 2017, d’ici là un « Observatoire de l’eau » aura été réuni, un projet d’arrêté fera-t-il l’objet d’une concertation, d’une consultation, pour signature fin mars ?

Jacques Brie,

Animateur de la commission eau

Vous pouvez télécharger et imprimer les documents suivants

PDF - 937.6 ko
Communiqué du 5 septembre
PDF - 1.6 Mo
Dossier de presse

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | Espace privé | visites : 811802

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ACTIVITES  Suivre la vie du site Activités environnementales  Suivre la vie du site • Eau   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.29 + AHUNTSIC

Creative Commons License