Exposition mycologique de Châteauneuf-sur-Charente

mardi 25 octobre 2011 par charentenature

L’exposition des 22 et 23 octobre 2011 ne restera pas dans nos annales parmi les plus riches en espèces présentées : 157. C’est à peu près la moitié de ce que nous produisons les années fastes.

Et encore, si nous n’avions pas bénéficié du précieux renfort de notre collègue et ami de Charente Maritime Patrice Tanchaud (qu’il retrouve ici nos chaleureux remerciements), nous aurions difficilement dépassé la centaine. Parmi ces espèces venues du département voisin, certaines n’ont jamais été recensées en Charente et ne le seront jamais parce qu’elles sont spécifiques des zones côtières. La question peut alors se poser du bien fondé d’exposer des champignons que les visiteurs ne peuvent pas trouver dans leur région. Nous avons vite tranché en partant du principe qu’il ne peut pas être nuisible de faire découvrir des champignons inconnus, quel qu’en soit l’habitat.

Ce chiffre médiocre de 157 peut donner à penser que cette exposition a été un échec. Nous refusons de voir les choses ainsi car, s’il faut bien reconnaître qu’il pouvait être décevant de voir la moitié des tables vides, bien des sujets de satisfaction ont largement compensé ce déficit, à commencer par l’accueil amical que nous a réservé la municipalité de Châteauneuf dans une salle pas très lumineuse, certes, mais vaste, commode et bien équipée, ce qui nous a permis d’installer notre décor habituel, fait de panneaux pédagogiques et artistiques et d’un stand de librairie. Comme de coutume aussi, Paulette Verquin a pu déployer son étonnante exposition d’oeuvres en bois non pas façonnées mais patiemment recueillies dans la nature et habilement sélectionnées pour leur ressemblance avec des êtres ou des choses.

Exposition d'oeuvres en bois...M.CHEVALERIAS-Charente Nature

Autre sujet de satisfaction : la conférence qui a fait salle comble le samedi soir sur la question "Comment détermine-t-on un champignon ?" Quelques photos du diaporama ont pu, tout en illustrant notre propos, compenser un peu certaines lacunes des tables.

En outre, et ce n’a pas été la moindre réussite, une visite préliminaire dans des classes du collège et de l’école nous a permis, dans une ambiance sympathique d’éveiller ou d’attiser la curiosité des enfants pour les champignons.

Enfin, il nous est agréable de rappeler que nous ne pouvons réaliser une manifestation de cette ampleur qu’avec l’aide de précieux concours. J’ai déjà mentionné la municipalité de Châteuneuf qui a mis gracieusement à notre disposition une salle que nous n’aurions pas eu les moyens de louer et qui a tout fait pour nous faciliter la tâche. Il faut dire aussi qu’une telle exposition ne pouvait pas être mises sur pied sans le soutien financier du Conseil Général sur lequel nous pouvons compter régulièrement depuis 1985. Ce soutien a été renforcé cette année par les subventions du Pays Ouest Charente et de la DREAL Poitou-Charentes. Qu’ils en soient tous ici vivement remerciés. Remercions aussi l’association AILAN pour son animation auprès des enfants du Centre de Loisirs, sous la forme notamment d’une sortie dans les bois quelques jours avant l’exposition. Enfin, il serait injuste d’oublier l’association Régalade qui, en faisant intervenir des producteurs locaux dans la préparation du pot d’inauguration le dimanche midi, a donné à ce dernier une ambiance dans l’esprit de Charente Nature.

Sortie du dimanche matin...M.chevalerias-Charente Nature

Et maintenant quelques mots sur le relevé des champignons exposés, dont nos lecteurs pourront trouver la liste complète sur le site Internet de Charente Nature. Force est d’admettre qu’il manquai quelques-uns des grands classiques auxquels, et c’est normal, la plupart des visiteurs s’intéressent plus qu’à des raretés que, à tort ou à raison, ils croient accessibles seulement aux spécialistes. Ainsi, à côté du cèpe d’été (Boletus aestivalis) on aurait dû trouver le cèpe de Bordeaux (Boletus edulis) et si ce dernier ne nous avait pas boudés, nous aurions pu intéresser pas mal de monde en expliquant comment on les distingue l’un de l’autre. Il n’est pas normal non plus que nous n’ayons pu disposer d’aucune des trois russules qui "se mangent" (car on sait que c’est surtout sur cet aspect que nous sommes consultés) : la "comestible (Russula vesca), la charbonnière (Russula cyanoxantha) et, prima inter pares1, la verdoyante , dite encore palomet, (Russula virescens). A contrario, il est toujours utile de montrer comment on reconnaît l’ennemi public n° 1, mais pas d’amanite phalloïde sur nos tables. Nous dira-t-on que c’était trop tard pour l’entolome livide et trop tôt pour le clitocybe nébuleux ? Pourtant nous avons souvent pu, à pareille date, les installer côte à côte pour montrer comment on distingue l’honorable comestible du redoutable toxique.

Finalement, et c’est normal en période de sécheresse, ce sont des aphyllophorales, et surtout les lignicoles, qui, toutes proportions gardées, on tfourni le plus gros bataillon. Il y avait là, cette fois, les plus grands classiques, à l’exception, de plus en plus inquiétante, de la girolle (encore que, aux dernières nouvelles, sa présence ait recommencé à être signalée). Mais il y avait aussi des espèces qu’on ne voit pas tous les quatre matins, celles devant lesquelles ne s’arrêtent que ceux pour qui les champignons ne sont pas seulement des ingrédients d’omelettes : Abortiporus fractipes, laxitextum bicolor, Perenniporia fraxinea, Schizopora flavipora ou Scytinostroma portentosum, pour ne citer que les plus remarquables.

Quelques champignons...M.CHEVALERIAS-Charente Nature

Une exposition mycologique commence à se préparer un an à l’avance. On sait alors qu’à l’échéance, il faudra faire avec ce qu’on aura, mais aussi que même dans les pires conditions il y aura toujours de quoi sauver les meubles. C’est dans cet esprit que nous préparons l’exposition de 2012 qui se tiendra les 20 et 21 octobre à Saint-Amant de Nouère.

1- Première parmi ses semblables

Gaston HEUCLIN - Administrateur de Charente Nature, Responsable de la section "Mycologique"


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | Espace privé | visites : 810314

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ACTIVITES  Suivre la vie du site Activités naturalistes  Suivre la vie du site • Mycologie   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.29 + AHUNTSIC

Creative Commons License